Retour

RETOUR

Retour à la page d'accueil

    
Revue La Plongée              


Le Power House

Week-end Mille-Îles
Samedi le 16 mai 2009

 Textes : Frédéric Brassard  
     Lucie Dubois
        Marc Bourassa

Photos : Vincent Martel      

 

En ce matin grisâtre, 6 petits Diables et deux amis ont pris le chemin de l'Ontario pour la première plongée de l'année. Direction : Long Sault, pour le fameux Power House.

Nous nous retrouvons donc au parc Guindon et discutons tranquillement, le temps que Alain St-Marseille arrive. Nous embarquons nos équipements et nous nous habillons. À 10h35, nous quittons le quai, direction l'amarrage du Power House. SURPRISE! Il semble que nous soyons les premiers à y plonger cette année car il n'y a pas d'amarrage. Alain s'organise donc pour que Lucie et Vincent plonge à l'eau pour trouver le câble d'amarrage. Après avoir chercher la localisation exacte du site, il balance une bouée sur le site pour permettre à nos deux amis de s'aligner. Première tentative : grâce au bon sens de l'orientation de Vincent (qui n'a probablement pas comprit toutes les consigne d'Alain), ils ne trouvent pas le site. Deuxième tentative : Nos deux comparses descendent en entrant à l'eau, ce qui les situe loin, très loin du site en plongée. Alain nous explique, au reste du groupe, comment se rendre au site. Peu de temps après que deux binômes soient entrée à l'eau, Lucie et Vincent remonte la fameuse amarre.

Les plongées peuvent donc commencer pour de vrai. Sur le site, on se rend compte que la visibilité est très mauvaise et qu'il y a beaucoup de courant. Lucie s'amuse à mesurer, de façon ingénieuse, différentes parties du Power House, pour monter le plan pour son cours de Dive Master. Nathalie, l'amie de Marc Cassuto, a eu un peu froid et ils remontent. Pendant ce temps, Daniel éprouve quelques problèmes avec sa flottabilité et ses oreilles. Après quelques minutes de combat, Daniel et moi remontons à la surface. Comme nous étions sur la paroi des générateurs (à 45 pieds), Daniel et moi avons été déportés un peu lion par le courant pour pouvoir remonter sur le câble. À la surface, nous nous rendons compte que nous sommes très loin du bateau et à contre-courant, ça sera très difficile de le rejoindre. Nous sifflons donc pour signaler notre besoin d'assistance.

La première plongée se termine avec Marc Bourassa et Jean-Pierre Boulan qui refont surface en dernier.

De retour au bord pour dîner, Nathalie et Marc décident de ne pas faire la 2e plongée. Daniel ayant connu quelques problèmes hésite et fini par écouter le dicton d'un vieux sage : Vaut mieux en manquer une et pouvoir en faire d'autres par la suite. Le vieux sage n'est nul autre que Guy Élie, qui nous l'a mentionné aux Îles Turquoises. Quant à moi, ayant eu des problèmes d'otite cette semaine, je décide de ne pas surtaxer mon oreille. Pendant le repas, un habitué des Escoumins (Jean-Pierre) se gèle les orteils et se résigne à ne pas faire la 2e non plus.

Ils seront donc 3 à faire la 2e plongée, dans les mêmes conditions que la première, recherche de l'amarrage en moins.

Frédéric Brassard

Effectivement, pour une première plongée, surtout ceux en wet, ce ne fut pas facile. Le courant plus fort qu'à l'habitude, la température de l'eau à 50 degrés, visibilité maximum de 8 pieds et très très peu de vie aquatique. La 2e plongée en trinôme, Vincent, Jean-Pierre et moi, fut quand même géniale. On a fait visiter les recoins les plus lugubres du Power House à JP qui en était à sa première visite sur ce site. Bien entendu, aucune pénétration mais quand même, quelques recoins inconnus pour lui. Son enthousiasme à la sortie de l'eau démontrait clairement son exaltation de cette plongée "découverte" du Power House.

Lucie Dubois

J’ai trouvé la plongée facile et pas si froide que ça, sauf avis contraire de mon gros orteil droit qui a dégelé une demie heure après le départ de la deuxième plongée. C'était ma première fois au Power House et j'ai trouvé le site très bien.

Le charter était très bien, bon briefing, mais pas idéal comme bateau pour un aussi mauvais temps... mais ça, ça n’empêche pas de plonger. J’ai trouver la gang présente super.

Marc Bourassa

 


Si vous avez des commentaires sur ces pages SVP, communiquez avec l'administrateur.
Dernière mise à jour:  24 juin, 2009